5 éléments clés pour la réouverture des entreprises

Marie-France Godin
16 juin 2021
Article

En date de la publication de cet article, selon les données du Gouvernement du Québec, 69,4 % des québécois de 12 ans et plus ont reçu une première dose de vaccin contre la Covid-19[1]. Le plan de réouverture est lancé et à ce jour, les entreprises de la majorité des secteurs d’activités, si elles ne sont pas encore ouvertes, ont obtenu l’aval de la santé publique pour procéder à leur réouverture. Bien que l’on puisse dire que nous avons gagné le combat contre la troisième vague, la guerre contre ce virus n’est pas encore remportée! Il ne faut donc pas baisser la garde, rester vigilant et maintenir de hauts standards de sécurité pour nos employés et nos clients.

1. Poursuivre l’évaluation des risques et mettre en place des procédures de travail adaptées


La première dose de vaccin nous permet de respirer un peu mieux et le déconfinement graduel, amorcé depuis le 18 mai dernier, est le bienvenu. Il ne faut cependant pas oublier les mesures de distanciation, car le virus est encore présent. Afin de maintenir la sécurité des employés et des clients, il est essentiel de poursuivre l’identification des risques propres à l’organisation, et ce, de façon continue. Comme tout change rapidement, il faut encore et encore réviser et s’assurer de mettre en place des pratiques qui éliminent spécifiquement ces dangers et s’assurer de leur efficience.

2. Communiquer avec les employés les règles et les procédures


Certaines industries, telles que celle de la restauration, ont vécu de vraies montagnes russes avec leurs opérations. Pendant plus d’un an, celles-ci ont été contraintes de fermer, d’ouvrir, de fermer à nouveau… Peu importe le type d’industrie, à chaque nouveau point que nous atteignions pendant la pandémie (qu’il soit positif ou négatif), de nouvelles règles et mesures sanitaires étaient mises en place ou modifiées, et celles-ci changeaient d’une région à l’autre… De quoi en perdre son latin!

Face à ce jeu de yoyo, afin d’assurer le respect des nouvelles règles et de leur adhésion par les employés, deux choses sont primordiales : impliquer les employés et bien communiquer les mesures choisies ainsi que les raisons qui expliquent leur mise en place. Si vous aviez mis sur pied un guide pour expliquer les règles et procédures à vos employés lors de la première réouverture en juin 2020, celui-ci doit être revu et mis à jour. Un rappel est également une étape essentielle dans l’adhésion des employés.

3. Maintenir les procédures en cas de symptôme des employés


Avec une possible 4e vague que personne n’exclut – bien qu’elle soit peu probable – et tant que la Santé publique le recommande, il faut rester à l’affut et continuer de demander aux employés de surveiller leurs possibles symptômes. Il est donc encore de mise de rassurer les employés en rappelant les procédures qu’ils doivent suivre en cas de symptômes, avant et pendant leur quart de travail, et de les informer et leur rappeler ces procédures.

Les procédures de base :

  • En cas de symptômes, l’employé doit rester à la maison;
  • Dans la mesure où les symptômes surviennent pendant les heures de travail, il est important d’avoir une pièce désignée pour isoler l’employé;
  • Dans cette pièce, l’employé sera pris en charge et rassuré par une personne responsable désignée à l’avance.

4. Avoir un ou plusieurs canaux de communication disponibles en tout temps


Télétravail, retour en présence ou formule hybride? On constate déjà que tous n’ont pas la même opinion à ce sujet. Évidemment, tout cela peut susciter des émotions différentes chez les employés. Bien que nous nous soyons en quelque sorte adaptés à cette situation exceptionnelle, tous ne l’ont pas vécue de la même manière.

On le sait tous, pour plusieurs, la pandémie a signifié – et signifie toujours – vivre de l’anxiété. Avec la fébrilité de pouvoir enfin se revoir en personne peut aussi cohabiter une crainte, voire un inconfort inexplicable. Comment seront nos collègues? Comment allons-nous nous entendre avec les nouveaux collègues que nous n’avons encore jamais vus en personne? Devrions-nous toujours porter une masque, même si ce n’est plus obligatoire? Autant de questions que certains de nos collaborateurs peuvent se poser. Il y avait et il y a encore beaucoup d’incertitude.

Une fois de plus, la communication est la clé. Face à cette dichotomie, la possibilité de s’exprimer par rapport à ce que l’on ressent est essentielle pour une meilleure adaptation. En tant que gestionnaire, vous devez vous montrer disponibles pour vos employés et leur laisser savoir que vous êtes ouverts à leurs questionnements et suggestions. Assurez-vous que vos employés aient un moyen pour vous rejoindre rapidement, que ce soit par téléphone ou par messagerie instantanée (Slack, Teams, etc.), s’ils en ressentent le besoin. Ces petits gestes font la différence pour les employés, et ceci est d’autant plus vrai dans un contexte comme celui avec lequel nous conjuguons depuis plusieurs mois.

5. Suivre les recommandations de la CNESST et de Santé Canada


Jaune, rouge, orange… Cet arc-en-ciel de procédures nous a parfois donné le tournis, mais nous devons admettre que les mesures de prévention par palier qui ont été mises en place depuis le 16 juin sont plutôt claires. Pour chaque mesure, la CNESST a indiqué l’obligation associée à un niveau de palier. Vous pouvez alors voir rapidement vos obligations en fonction du palier de votre région[2].

Certaines mesures restent obligatoires, peu importe la couleur du palier :

  • Le lavage des mains;
  • Les mesures liées à l’étiquette respiratoire (tousser dans son coude, etc.);
  • La distanciation sociale (ou plutôt la distanciation physique : il faut limiter les contacts);
  • L’exclusion des personnes symptomatiques.

Curieux d'apprendre comment un SIRH peut contribuer à une réouverture sécuritaire?

Demandez votre démo gratuite aujourd'hui!

Un apprentissage important


Nous n’avions jamais connu ce genre de situation et bien que personne ne le souhaite, nous pourrions revivre quelque chose de semblable. L’important est de s’assurer d’avoir appris de nos erreurs ou des actions qui n’ont pas bien fonctionné. Il est normal d’avoir agi avec des doutes. Au fond, nous sommes en train de bâtir un avion en plein vol! Heureusement, on semble être enfin plus près d’un réel « retour à la normale » pour tous et pour lequel il faudra gérer les émotions y étant associées. Celles-ci seront différentes pour chacun. On pourra voir de la gêne, de la joie, des bouleversements… En fait, rien ne sera comme avant. Mon conseil numéro un? Sondez vos employés plus souvent.

Et finalement, faites appel à une équipe d’experts en gestion des ressources humaines, on pourra vous épauler. Comme on dit, seul on va vite, mais ensemble on va plus loin.

Ce texte a été publié originalement le 29 juin 2020. Il a été mis à jour le 16 juin 2021.


[1] https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/situation-coronavirus-quebec/donnees-sur-la-vaccination-covid-19

[2] https://www.cnesst.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/affichette-mesures-paliers-alerte_0.pdf

Partager

articles similaires

Étude de cas
Comment un logiciel RH a permis à une PME d’économiser 175 000 $ en un an
Lire la suite
Article
Gestion des employés à distance : nos conseils
Lire la suite
Article
5 indicateurs de performance RH à utiliser
Lire la suite
Article
Passeport vaccinal et retour au bureau : nos conseils
Lire la suite
Article
Top 10 des meilleurs memes RH
Lire la suite
Human Resources Today